22/09/2018

Visite guidée du bateau

Avec ses 20 mètres de long, le WHY accueille en moyenne une douzaine de personnes, deux par cabines. Chaque recoin, chaque centimètre d'espace est optimisé. Du "carré" à la minuscule cuisine, des cornichons rangés en "CAB AV B pl4" au b.a-ba du tahitien affiché aux toilettes, visite de la goélette avec Ghislain.


Ghislain et sa compagne Emmanuelle ont acheté le WHY en 2013, avant de partir pour l'Arctique un an plus tard.

 

 (Réalisation UTP, merci à Max!)

 

 

Ils vivent 24/24h - un peu moins lorsqu'ils peuvent aller à terre - à douze, voire quatorze en ce moment, sur un bateau de 20 mètres de long. On y dort, on mange, on travaille, on étudie des coraux au microscope, on fait l'école pour le petit, on se douche, on cuisine. Pour que la mécanique roule, il faut une certaine organisation.

IMG_2608.JPGOn dort à deux par cabine, dans un même lit ou non, sauf dans la cabine "familiale" de Ghislain, Emmanuelle et leur deux enfants. Il y a deux douches et WC. Dans l'une des cabines, on rentabilise le temps sur la lunette: au mur, un lexique de base pour apprendre le tahitien. (Ci-contre, une cabine traditionnelle).

 

Un sol en calendrier de l'Avent

IMG_2556.JPGAu centre, c'est le carré. Qui fait office de salon, de salle à manger, de salle de classe pour Robin, 6 ans, de laboratoire improvisé pour ausculter les coraux (sur la photo, Michel Pichon, spécialiste de la taxonomie des coraux, et la scientifique Héloïse Rouzé). Le moindre recoin du bateau est utilisé pour du stockage, de caches dans les murs au plancher. Le sol ressemble à un calendrier de l'Avent: partout, des trappes. Là des linges, là de la sauce tomate, là des fruits secs conditionnés dans des récipients. Il y a des vivres, mais aussi tout le nécessaire du quotidien, des livres, des jeux pour enfants, des chargeurs pour les appareils électroniques, les quelques vêtements, les bouteilles de gaz. L'espace est organisé au centimètre près. Même rigueur pour la cuisine et la gestion des vivres.

IMG_2588.JPGAux fourneaux, Isabelle, médecin et cuisinière, qui vient des Hautes-Alpes. Elle termine bientôt ses trois mois et est en train de former sa relève, qui n'est autre que son compagnon, Pierre, qui porte les deux mêmes casquettes. Le bateau a fait le plein de vivres à son arrivée, le tout dispersé avec précision dans les différents cases. Encore faut-il se rappeler où on a rangé les tablettes de chocolat... Alors pour plus d'efficacité, tout est répertorié. Une liste dresse le précieux inventaire: Abricots secs, CAB AV T (cabine avant tribord) Li2 (sous le lit 2). CAB AV B (bâbord), Pl4 (plancher n°4). Tout est ainsi listé, accompagné de la quantité restante. Une fois par semaine, si la terre n'est pas trop loin, on se ravitaille en produits frais.Un gros congélateur conserve le tout, sous le lit de Ghislain et Emmanuelle. (Ci-contre, la cuisine).

A côté de la liste des vivres, deux autres feuilles: le tournus de vaisselle - on enlève le gros à l'eau de mer avant de finir le rinçage à l'eau douce - et le tournus de ménage une fois par semaine.

En plus de ces quelques règles de vie, la bonne cohésion à bord tient aux personnalités. "On reçoit beaucoup de candidatures, il ne faut effectivement pas se tromper dans le casting, sourit Emmanuelle. Mais une fois à bord, le plus important est que chacun ait sa fonction, sa tâche. Et il sait que s'il ne l'effectue pas, c'est quelqu'un d'autre qui devra le faire à sa place. On a de la chance, la cohésion est excellente, il n'y a pas de gros ego! C'est rare de pouvoir réaliser des projets comme UTP alors les gens qui viennent sur le WHY sont hyper motivés, notre rêve à Ghislain et à moi est devenu le leur."

La présence des deux enfants joue un rôle important, selon elle. "Il n'y a jamais de coups de gueule, d'emportements, on n'ose pas faire ça devant un enfant, l'adulte prend sur soi. Et c'est par la suite, à tête reposée, qu'on peut rediscuter des sujets de tension. Ca atténue aussi un peu de l'ambiance "testostérone" d'un équipage composé en majorité d'hommes!"

10:11 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.