03/10/2018

Fin du voyage pour nous, l'aventure continue pour UTP

IMG_3160.JPG

L'aventure se termine pour nous. On repart avec dans notre sac à dos des découvertes à la chaîne, sur le plan scientifique mais aussi sur le plan humain. Le WHY, lui, poursuit sa route. Il reste en Polynésie jusqu'à l'été prochain, avant de mettre le cap sur le Chili et d'atteindre l'Antarctique fin 2019. Son retour à la base de l'expédition, Concarneau, est prévu pour juin 2020.


Ce dernier billet arrive un peu tard, la faute à un wifi capricieux et surtout à quelques jours de vacances. On a quitté le WHY avec un pincement au coeur, ces cinq jours à bord ont été une incroyable expérience. Des découvertes à la chaîne, sur le plan scientifique évidemment, avec cette immersion dans les grandes profondeurs, les prouesses techniques de l'équipe, ses nombreux objets de recherche, ses futurs projets, entre autres.

Des découvertes sur le plan humain aussi. Ghislain et Emmanuelle voient l'équipe d'Under the pole comme une grande famille; c'est effectivement le cas. On a mis les voiles avec une mosaïque de souvenirs dans notre sac à dos: des échanges sur la passion de transmettre ses rêves et la ténacité pour les réaliser, un rafistolage salvateur de genoux blessés (une bête chute en marchant, la poisse), la découverte de cet étrange animal qu'est le corail et des secrets de la plongée profonde, des trains au feutre en file indienne, des bribes du quotidien de l'expédition en Arctique, de la bonne humeur en quantité, des parcours inspirants et passionnants, de la sensibilisation et de l'information face aux élèves de Bora-bora, une nounou infatigable et jamais à court d'idées, entre bien d'autres souvenirs. 

IMG_3161.JPG

Notre aventure s'arrête donc ici. Mais elle fera encore l'objet d'un dossier sur le site de la Tribune de Genève prochainement, ainsi qu'une publication dans notre édition papier.

L'aventure d'UTP, elle, continue. L'équipe poursuit ses plongées quasi quotidiennes à travers les cinq archipels de la Polynésie. Elle testera l'an prochain la fameuse capsule de vie à saturation, sorte d'habitat qui permettra aux plongeurs d'enchaîner les sorties sans avoir besoin de remonter à la surface (et d'effectuer des paliers contraignants et longs) ainsi que d'observer in situ la vie sous-marine.

Le bateau s'en ira en août 2019 vers le Chili cap au Sud, entre les îles et les fjords du sud de l’Amérique, avant de traverser les mythiques canaux de Patagonie pour rejoindre Ushuaia. Avant d'arriver en Antarctique pour décembre 2019. Le WHY y restera un an, pour poursuivre notamment ses études sur la biofluorescence (ré-émission de la lumière du soleil sous d'autres couleurs) et la bioluminescence (produite par les animaux), utilisées notamment pour la communication, la reproduction ou face aux prédateurs. En mars 2020, la goélette reprendra sa route en remontant l’Atlantique jusqu’aux côtes de Cornouaille. L'arrivée au port d'attache et à la base logistique de l'expédition, Concarneau, se fera trois mois plus tard.

IMG_3154.JPG

20:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.